Archives de Tag: résolution de conflit

T’es pas contente, maman ?

Par défaut

Il y a quelques mois, souvenez-vous, Fiston s’amusait à recenser tout ce qui nous rendait content ou pas content.
C’est passé (ouf ^^).
Par contre, en ce moment, il prend manifestement mon état de (mé)contentement pour un indicateur quasi absolu de ce qu’il peut ou ne peut pas faire. Ce qui est très difficile pour moi, car cela me met dans une position de toute-puissance que je n’aime pas du tout (la plupart du temps il suffit que je dise, même calmement, que je ne suis pas contente et Fiston fond en larmes), et surtout, dur-dur de ne pas tomber dans le chantage avec ce pouvoir-là (si tu ne fais pas ce que je dis, je ne serai pas contente – et donc tu vas pleurer).

Pour rappel, je ne souhaite pas que Fiston obéisse. Je souhaite qu’il coopère, comme nous tous. En temps normal, quand il ne coopère pas, pour des raisons x ou y, cela peut effectivement me rendre mécontente. C’est mon droit (m… alors ! ai-je parfois envie d’ajouter), mais si je m’attends à ce que mon mécontentement soit bel et bien pris en compte par Fiston dans ses décisions, je ne veux certainement pas qu’il devienne le seul élément qui importe.

Et pourtant, il y a quelques semaines, je me suis rendu compte que lorsque Fiston faisait quelque chose qui me déplaisait vraiment (embêter exprès les chats ou son père, par exemple), je perdais ma bonne humeur sans préavis, ce que Fiston repérait aussitôt. Il me demandait alors « T’es pas contente, là ? », je répondais que non, je n’étais pas contente, et je me retrouvais avec un petit garçon en larmes, un Barbu ou un chat de mauvais poil(s) et un mécontentement dont je ne savais pas trop quoi faire.

Je m’en suis rendu compte parce que Fiston me l’a fait remarquer. Au cours de la discussion qui a suivi l’un de ces épisodes, il m’a dit qu’il aimerait bien que je dise non tout en restant contente. En gros. On a un peu affiné tous les 2, je lui ai dit que j’allais essayer, quand je le voyais faire quelque chose qui ne me plaisait pas, de rester zen en lui disant non et en lui expliquant pourquoi je n’aimais pas qu’il fasse ça. Mais sans être « pas contente » d’office. Je lui ai précisé aussi que j’avais quand même le droit de ne pas être contente de ses agissements par moment, mais que ce n’était pas censé être le baromètre de son humeur à lui.

Depuis, je mets en pratique : j’y arrive plutôt bien. Il y a eu peut-être 2 ou 3 fois où je n’ai pas pu me tenir à ce qu’on avait décidé parce qu’il a agi trop rapidement pour que je puisse dire stop ou prévenir un geste vraiment violent. Le reste du temps, cela ne l’empêche certes pas de me demander si je suis contente ou pas, parfois toutes les 5 minutes, mais il n’y a quasiment plus eu de crises. À noter également qu’il m’écoute mieux quand je dis non sans mécontentement, je trouve, donc tout le monde y trouve son compte.

Et j’en suis d’autant plus heureuse qu’il s’agit de notre première « résolution de conflit » 100% initiée et résolue par Fiston. 🙂

Publicités