Archives de Tag: glace

Glace express au chocolat

Par défaut

C’est encore non pas de saison officiellement mais d’actualité, vu les températures de ce début octobre. Voici une recette de glace au chocolat, adaptée du sorbet au chocolat du blog Végébon :

Ingrédients :

– 200g de chocolat noir (chez moi, mini 74% de cacao)
– 1/2 L de lait végétal (j’ai fait amandes + 5 céréales)
– 50g de sucre roux
– 2-3 grosses càs de purée d’oléagineux (purée d’amandes complètes chez moi)

Préparation :

Super compliqué. On mixe, on verse dans la sorbetière, on attend. Si on a un Fiston qui crie famine ou qui fume sous le soleil d’automne, au bout de 10-15 minutes on peut déjà prélever 1 ou 2 cuillères pour le faire patienter.

C’est fort en cacao, j’adore. On peut saupoudrer de graines de sésame pour faire joli (et aussi parce que c’est bon), en rajouter qq amandes / noix de cajou au moment de servir 🙂

Banane, entre glace et sorbet

Par défaut

Vite, vite, avant l’automne, une dernière glace, et pourquoi pas à la banane ? Il s’agit d’une recette adaptée de celle fournie avec ma sorbetière, pour environ 1L de crème glacée :

Ingrédients :

– 300g de bananes bien mûres
– 100g de sucre de canne roux
– 1 càs de jus de citron
– 1,5 càs de crème de soja liquide
– 25 cl de lait végétal (si possible pas trop léger, style amandes, noix de cajou, soja)

Préparation :

Mixer le tout jusqu’à obtenir une crème homogène, verser le mélange dans la sorbetière et mettre à tourner pour 45 minutes.

Le résultat est à mi-chemin entre la crème glacée et le sorbet. Disons une crème glacée avec un léger aspect « transparent » et granuleux à l’oeil qui rappelle le sorbet, mais qui reste souple et onctueuse. Et excellente, de l’avis général.

Aucune idée de si cette glace conserve ces caractéristiques une fois mise au congélateur, la pauvrette s’est fait sauvagement agresser à peine sortie de la sorbetière, il n’en est rien resté.
D’ailleurs je n’ai pas pu prendre de photo tellement elle est partie vite – il faut dire qu’il faisait dans les 32°C à l’ombre, ce jour-là, ça motivait. 🙂