Voyage virtuel en Égypte – 2

Par défaut

Déjà quinze jours que nous sommes virtuellement en Égypte 🙂

Quoi de neuf depuis le premier billet ?

Après avoir fabriqué notre magnifique sistre, nous avons voulu écouter un peu de musique égyptienne. Fiston a adoré, alors nous avons fini par télécharger (légalement) un album intitulé « Music of the Nile Valley« , qui nous sert maintenant de fond sonore pour beaucoup de nos activités tournant autour de l’Égypte.

Nous avons ensuite imprimé (non sans mal) sur du papier épais de quoi fabriquer une maquette de la pyramide de Khéops (ou Koufou).

pyramide_découpage

Séance de découpage en pyjama…

pyramide_finie

Ça en jette, et en plus la pyramide se démonte pour dévoiler son agencement intérieur, avec la grande galerie, la chambre du pharaon, celle de la reine, etc.

pyramide_ouverte

Pendant que nous étions sur le sujet, nous avons trouvé ce site, dont l’auteur propose une théorie de la construction des pyramides en se basant sur les outils retrouvés dans les dépôts de fondation. Fiston a regardé la vidéo explicative jusqu’au bout, avec beaucoup d’intérêt. Je ne sais absolument pas si cette théorie tient la route ou pas ; en tout cas, de ce que j’en ai vu (je n’ai pas pu regarder la vidéo en entier), je l’ai trouvée ingénieuse, et les démonstrations convaincantes.

Pour finir (pour le moment) sur les pyramides, Fiston et moi en avons construit une en légo. 🙂

pyramidelego1

12 rangées de briques, m’a annoncé Fiston.

Évidemment, question couleurs, ce n’est pas tout à fait ça… ^^
Mais en revanche, puisqu’on parle de couleurs, figurez-vous que Fiston est ravi en ce moment. Peut-être l’avez-vous déjà remarqué sur l’une ou l’autre photo, le sol de sa chambre est jaune avec une « flaque » bleue. En ce moment, le jaune est rebaptisé « désert » et le bleu, « Nil ». Fiston dort en Égypte toutes les nuits 🙂

Et dans le Nil, que trouve-t-on ? Des crocodiles !
Un peu par hasard, nous en avons confectionné un en perles (merci à Fanet pour le prêt du livre et du matériel).
C’était une première, et les perles se sont révélées parfois capricieuses (notamment celles de la queue de notre pauvre croco, qui lui donne vaguement l’air d’être croisé avec un cochon), mais nous étions quand même contents du résultat.

crocodile_nil

Le crocodile du Nil, dans le Nil…

crocodile_sable

… et sur le sable (abandonné).

« Petit Vert », comme l’a surnommé Fiston, n’a ensuite rien trouvé de mieux à faire que de se lancer à l’attaque de la pyramide dont nous parlions juste avant, aidé par 2 congénères Lego que Fiston a opportunément retrouvé dans sa caisse.
Petit problème d’échelle, mais on s’en fiche. ^^

pyramide_crocodiles

Abandonnant nos crocodiles, nous sommes ensuite allés fouiner dans notre librairie préférée, où notre libraire bien-aimée nous a déniché tout d’abord ce magnifique livre, qui va nous être fort utile pour tous nos voyages :

cartes_couverture  cartes_sommaire

cartes_egypte

Ce sont des cartes façon anciennes, avec chaque fois plein plein plein de renseignements concernant le passé et le présent du pays concerné. De quoi y passer des heures.

On a également commandé ce livre, que nous sommes allés chercher samedi :

journal_enfant_egypte

Nous n’avons pas encore tout lu avec Fiston, mais c’est un très beau livre, qui fourmille d’informations. Je pense que nous puiserons sans hésiter dans cette collection pour nos prochains voyages.

journal_enfant_ecriture

journal_enfant_pyramides

journal_enfant_dieux

On ne suit plus du tout la chronologie de notre voyage, mais tant pis – ce n’est pas non plus comme si c’était un voyage très organisé. Nous avons aussi fabriqué des faux papyrus, en nous inspirant de cette recette. Ça rend vraiment bien !
Finalement, pour nous, juste du café froid et de la colle (marque Cléocolle) ont suffi.

fabrication_papyrus

Fiston encolle 2 gazes posées l’une sur l’autre pour fabriquer le faux papyrus.

Et nous l’avons décoré ce dimanche, en nous inspirant des dessins et informations du Journal d’un enfant.
Nous avons décidé de représenter la déesse Nout, avec son corps étoilé – c’est Fiston qui a fait les étoiles à la peinture dorée, mais elles ne se voient pas très bien sur la photo -, et avons écrit phonétiquement son nom, en terminant par le hiéroglyphe représentant une jeune femme et qui, avons-nous appris, sert entre autres de déterminatif pour les prénoms féminins.

papyrus_nout

4 hiéroglyphes : le filet d’eau pour le N, le poussin de caille pour le son « OU », la miche de pain pour le T, et le déterminatif indiquant qu’il s’agit d’une déesse et non d’un dieu.

hieroglyphe_determinatif

Le fameux déterminatif

Pour finir, nous avons continué notre carrière de faussaires en commençant à fabriquer quelques pièces de 5 piastres. Pour ce faire, nous avons découpé des ronds dans un carton à chaussures, avons dessiné à la colle (pour le relief, mais ce n’était pas évident) le chiffre arabe correspondant au 5, et avons peint le tout en doré une fois la colle séchée.

pieces_5piastres

6×5 = 30 piastres. Nous sommes riches ! ^^

piece_5_piastres

piece_5_piastres_2

Ça rend carrément mieux en photo qu’en vrai. On croirait presque une vieille pièce…

Publicités

"

  1. Merci 🙂
    J’avoue que ce moi-ci, c’est le pôle Nord, et on s’est montré beaucoup + flemmards… Mais bon, c’est le froid, ça engourdit. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s