Procès d’intention

Par défaut

L’autre jour, Fiston me demande à brûle-pourpoint : « Dis, maman ? Pourquoi tu ne m’offres pas beaucoup de jouets ? »

Je reste interloquée quelques secondes, puis me monte aux lèvres une réplique bien acide – parce que quand je vois le bordel que Fiston nous met dans le salon en ce moment avec ses affaires, je le trouve gonflé de me dire ça – que je ravale in extremis (beurk).
Ces derniers temps, peut-être à cause des billets que j’ai écrit sur ce blog, j’essaye de redevenir plus calme et plus attentive, de m’agacer moins facilement.

Je me dis que ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué l’écoute active, alors tiens, c’est l’occasion ou jamais. Après tout, Fiston a bien le droit de penser ce qu’il veut.
Je reformule donc sa question comme je l’ai comprise, pour être sûre de ne pas me tromper : « Tu trouves que je ne t’offre pas assez de jouets ? »
Fiston a l’air surpris : « Non, pas du tout. J’ai dit que tu ne m’en offres pas beaucoup. »

Ah.
Ce n’est pas la même chose, n’est-ce pas ? ^^

Je réfléchis en regardant un peu autour du moi. Je persiste et signe sur le bordel, oh oui, mais il est vrai que beaucoup des jouets de Fiston ne viennent pas de moi ni du Barbu. L’entourage en offre la majeure partie, les enfants s’en échangent entre eux, et surtout Fiston accapare et détourne un paquet de saloperies d’objets plus fascinants les uns que les autres : des prospectus, des boîtes vides, des engrenages, des ficelles, des fils électriques, des tuyaux, etc.
Fiston a raison : son père et moi ne lui offrons pas beaucoup de jouets.

Pourquoi, donc ?

J’explique à Fiston que les jouets ça coûte cher, que ça prend beaucoup de place, et je ne sais plus quelle troisième raison qui fait qu’on lui en offre relativement peu.
Fiston se montre satisfait : « Ah, d’accord, je comprends. »

Curieuse, je lui demande si ça l’embête, s’il aimerait qu’on lui en offre plus.
« Non, maman, je voulais juste savoir pourquoi. »

Et voilà. ^^

J’étais plutôt contente de moi, sur ce coup.
Mais pour un procès d’intention évité, combien d’autres non débusqués ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s