Taboulé de pois chiches crus

Par défaut

J’adore les pois chiches. Aussi, depuis que je mange essentiellement cru, je cherche un moyen de cuisiner le pois chiche cru germé.
J’avais trouvé une recette d’houmous cru sur un blog : c’était pas mal comme accompagnement de crudités ou en tartinade. Le Barbu avait remarqué que ça ne ressemblait « à rien de connu » la première fois, tout en ajoutant un « mais ça ne veut pas dire que c’est pas bon » précipité devant ma tête. Il en avait finalement boulotté une bonne quantité. La deuxième fois, il avait dit que c’était meilleur, tout en en mangeant beaucoup moins – les voies du Barbu sont parfois impénétrables. La troisième fois… Il n’y en a pas eu, car il n’en voulait pas, et en fait je n’en avais plus tellement envie moi non plus.

L’avantage de bosser chez soi à l’heure qu’on veut tout en étant parent à temps plein, c’est qu’on est souvent éveillé à des heures indues. Cette nuit, à 4h du matin, j’ai eu une grosse fringale : envie d’un truc bien calorique, et l’houmous cru aurait fait un bon candidat. Mais impensable de faire fonctionner mon mixeur infernal à cette heure-là – et croyez moi, les pois chiches crus, même germés, faut y aller de bon coeur pour en faire une purée lisse. Affamée, prête à tout, j’ai tenté d’assassiner quelques pois chiches à la fourchette. Pas évident : un bon quart a fini sur le carrelage en rigolant.
Ce fut sauvage : la scène du meurtre au pic à glace de Basic Instinct, à côté, c’était de la rigolade. Et je les ai tous eus. Écrabouillés, assaisonnés, dévorés dans la foulée.
Je me suis dit : là, ça déchire.

J’en ai refait ce midi (avec le mixeur à basse vitesse, cette fois-ci, beaucoup plus rapide), et le Barbu en a repris 2 fois. Moi aussi. Victoire ^^

Ingrédients :

– 100g de pois chiches secs ;
– 2 càs d’huile de sésame ;
– 1 càc de graines de sésame ;
– 1 càc de cumin moulu ;
– 3 càs de persil frais haché ;
– 1/2 càs d’origan séché ;
– sel, poivre à votre convenance.

Préparation :

– Mettre les pois chiches à tremper pendant 24 à 48h en les rinçant de temps en temps. Cette étape active leur germination, les rend plus digestes, plus tendres aussi. Vous pouvez les utiliser ensuite tels quels ou continuer à les faire germer pendant quelques jours à l’air libre, toujours en les rinçant régulièrement.
– Hacher grossièrement les pois chiches (pré-)germés (à l’aide d’un mixeur si possible, sinon cela vous fera une séance de muscu gratuite).
– Mélanger les pois chiches et le reste des ingrédients.

C’est prêt, vous pouvez déguster immédiatement ou laisser reposer quelques instants le taboulé au réfrigérateur.

Publicités

"

  1. Bonjour Mely ! J’aime bien l’idée du pois chiche cru… la prochaine fois, je penserai à les hacher comme pour ton taboulé (super idée !). Mais ce soir j’ai voulu tester le pois chiche (pré)germé entier dans un mélange cumin, ail, citron et huile d’olive. J’ai adoré le croquant et le goût du cru… ma fille beaucoup moins (!) et je poursuis mon chemin vers une vie + végétalienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s