La mort est dans le pré

Par défaut

Un agriculteur de 47 ans, atteint d’un cancer, s’exprime : «Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides, ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé». Des centaines d’agriculteurs sont victimes des produits phytosanitaires.

Le documentaire sur les pesticides, diffusé hier sur France 2, est visible ici pour quelques jours.

Publicités

"

  1. Salut,

    j’ai beaucoup aimé ce documentaire. Parce que je savais déjà en grande partie tout ce qui s’est dit au sujet des comportements des grosses firmes agricoles et que ce documentaire cible vraiment le point de vue des agriculteurs. Je suis en charentes, et le quotidien des témoins du film est celui de mes voisins, de mes amis. Je trouve que ce doc nous permets de prendre plus de recul, de ne pas s’enfermer dans « c’est la faute à machin ». Il y a un problème. Il faut le résoudre. Pour le résoudre il faut en parler. Ce doc répond : pourquoi on n’en parle pas, pourquoi on demeure figé dans ce modèle.

    Merci pour ce lien, qui m’a permis d’être mieux à l’écoute des agriculteurs de mon canton.

  2. Bonjour et bienvenue sur ce blog 🙂
    Je suis tout à fait d’accord. À vrai dire, quand j’ai commencé à regarder le documentaire, j’étais un chouia sarcastique. Je compatissais avec les agriculteurs, bien entendu, mais j’étais aussi un peu goguenarde, à me dire « ah ben ouais, big surprise, ils découvrent seulement maintenant que les pesticides c’est pas bon pour la santé ». Et en fait, au fil du documentaire, j’ai beaucoup mieux compris le piège dans lequel ils étaient tombés, l’engrenage (moral, financier) dans lequel ils avaient mis le doigt. Notamment grâce à une des interventions du père du jeune viticulteur, quand il parle un peu du passé, du fait entre autres que les pesticides sont arrivés à une époque où la médecine et la chimie étaient révérées, et que tout le monde faisait confiance à la science à cette époque, et aux « chercheurs qui trouvaient », comme il dit. À notre époque où c’est plutôt la méfiance qui prévaut, il est facile d’oublier que cela n’a pas toujours été ainsi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s