Petit garçon devient grand…

Par défaut

Fiston évolue beaucoup, ces temps-ci. Et notamment dans ses interactions avec les autres : notre ermite sauvageon de cet hiver s’est transformé depuis quelques semaines en un petit bonhomme hyper-sociable. Une évolution si rapide que je me suis laissée distancer.

Il y a 2 ou 3 semaines, en nous promenant, nous avons rencontré une des anciennes baby-sitter de Fiston, qu’il a bien entendu invitée aussitôt. Elle nous a donc accompagnés jusque chez nous et à un moment m’a fait remarquer (en fait, je m’en suis rendu compte simultanément) que j’avais beaucoup trop tendance à jouer les interprètes. Fiston lui avait posé une question, elle avait répondu à côté (à mon sens) ; du coup j’ai répété la question et elle m’a regardée avec un sourire en coin : « Mais c’est bon, Mely, j’avais entendu ! »
J’ai répondu, confuse, qu’il fallait que je lâche Fiston. Comme il a commencé à parler tard (vers 3 ans), que pendant les premiers mois, ce qu’il racontait n’était souvent pas compréhensible par les non-initiés et aussi qu’il n’y a encore pas si longtemps il se mettait en colère quand on ne comprenait pas ce qu’il disait, j’avais gardé l’habitude de faire l’interprète. D’expliquer ce qu’il voulait ou ressentait, ou de traduire, répéter ce qu’il disait. Mais à présent, il s’exprime suffisamment bien pour tenir une conversation avec des inconnus, et il ne s’énerve plus s’il n’arrive pas à se faire comprendre. Donc, maman, bas les pattes.

Bien, bien. J’ai donc fait des efforts pour laisser Fiston gérer ses rencontres tout seul. Résultat, un Fiston radieux, sûr de lui, qui va papoter avec tout le monde, en s’assurant simplement de temps en temps que je suis toujours dans le coin.

Quelques exemples :

Au parc, un mercredi après-midi, temps magnifique : il y a plein de monde, évidemment. Pendant 3/4 d’heure, Fiston joue dans son coin, puis se lie avec une petite fille de 5 ans (j’avoue, j’ai quand même joué les interprètes sur ce coup car la petite ne comprenait pas tout ce qu’il disait), partage un jeu avec un grand de 8-10 ans (jeu commencé dans le conflit, mais je me suis retenue, je les ai laissé gérer et en 10 secondes c’était réglé). Et ensuite il court vers d’autres zones du parc, et commence à interroger les enfants, leurs parents, leurs grands-parents. Je suis loin, je n’entends que quelques paroles quand le vent les porte jusqu’à moi. « Tu as quel âge ? » « Moi je m’appelle Fiston, je suis un garçon ! » « Tu habites où ? » « Pourquoi ? » « Non, je ne vais pas à l’école. », etc.
En l’observant, je suis frappée de le voir ainsi, abordant les gens toutes générations confondues, leur parlant parfois très sérieusement, en s’exprimant avec ses mains, tout son corps.
Je me suis fait la réflexion qu’on aurait dit un mini-adulte (un peu italien sur les bords ^^).

Un soir de la semaine dernière, nous l’avons emmené à une exposition d’un de nos potes illustrateurs dans un bistrot parisien. Fiston s’est goinfré de fromage et de pain, et dès qu’on regardait ailleurs 30 secondes, on le retrouvait attablé avec des inconnus en train de leur demander comment ils s’appelaient. Il a fait le tour du café en demandant l’âge de tout le monde (et en claironnant parfois : « elle, elle a 50 ans ! » ^^), en demandant aux gens tatoués pourquoi ils avaient des dessins dans le cou, aux piercés pourquoi ils avaient des trous dans la tête, il a flashé sur la nièce de notre pote (10 mois), sa mère et sa grand-mère, leur a répété qu’il les aimait un nombre incalculable de fois, m’a entraînée vers le sous-sol où des musiciens répétaient, les a regardés, a décortiqué la sono, découvert l’accordéon et les tables de mixage, posé des questions, fait de nouvelles déclarations d’amour, est remonté, a localisé toutes les enceintes d’où provenait la musique, a refait un tour des gens nouvellement arrivés, a pris des photos (petit reportage à venir, sans doute, car l’expo vaut le coup)… Tout le monde a été étonné d’apprendre qu’il n’allait pas à l’école (réponse choisie ce soir-là : « On préfère l’emmener dans les bars »), mais en tout cas on ne pouvait pas nous dire « et la socialisation, alors ? ». 😛
Le matin, c’était à des plombiers qu’il avait posé des questions, à propos de siphons et de robinets.

Ce week-end, nous avons reçu des amis que Fiston ne connaissait pas, avec leurs enfants de 7 et 11 ans. Tous les 3 se sont bien amusés ensemble, et pourtant le grand était arrivé assez sceptique sur ce qu’il pourrait faire avec un enfant de 3 ans. Mais il n’y a pas d’âge pour chahuter sur un canapé, se lancer des coussins, courir, jouer au ballon, au Loto des odeurs (très beau jeu offert par nos amis), faire de la balançoire… Fiston a passé aussi un bon moment à parler avec leurs parents : il a notamment montré son livre The Art of Ratatouille à mon amie, en lui racontant la quasi-intégralité de l’histoire, et je me suis rendu compte qu’il l’avait fort bien comprise… alors qu’il regarde le film en VO et que je ne lui ai pas expliqué tant de choses que ça. À noter que depuis, quand il regarde le film avec moi à ses côtés, il répète parfois une phrase ou un bout de phrase en anglais et me demande ce que ça veut dire.

Hier, nous sommes allés au bord de l’étang de notre village. Mercredi, premier jour du printemps, beau temps, je pensais qu’il y aurait du monde mais non, nous étions seuls. Puis une bande de jeunes, on va dire environ 18 ans, est arrivée. Petit malaise quand ils descendent de leur voiture. J’ai le double de leur âge, ils me considèrent sans doute comme une potentielle emmerdeuse, ou craignent que moi je les considère comme des petits cons, je ne sais pas (s’ils savaient quel âge j’ai dans ma tête… ^^). Ils sortent un ballon et se dirigent vers le panier de basket, passant pour ce faire pas très loin de nous, et Fiston de leur emboîter le pas avec un sourire jusqu’aux oreilles. Quand ils s’en rendent compte, ils rigolent, disent je ne sais quoi et Fiston répond : « Je suis un garçon ! J’ai 3 ans et demi, et je m’appelle Fiston. Tu veux bien prêter ton ballon ? »
Celui à qui il s’adresse répond que le ballon n’est pas à lui. Fiston va demander la permission au propriétaire légitime, et les gars commencent à jouer avec lui en rigolant de le voir courir comme ça et en jetant des coups d’œil amusés dans ma direction. Comme Fiston a tendance à monopoliser un peu le ballon par moment, je m’approche pour vérifier qu’il ne les gêne pas. Sourires sincères : non, pas du tout. La glace est rompue. Je m’installe à quelques dizaines de mètres pour ne pas les déranger, et j’observe Fiston avec ses nouveaux amis. Il tente d’envoyer le ballon jusqu’au panier, sans succès évidemment vu sa taille, mais ne s’énerve pas. Il lance des « Ouiiiiii ! » et des « Ooooooh ! » enthousiastes quand les autres marquent. Il va jouer un bon quart d’heure avec eux, avant d’aller vagabonder un peu plus loin, attiré par un ruisseau. Je prends mes affaires pour le suivre, je remarque au passage que les jeunes veillent sur lui, l’air de rien (« Attention, y a de l’eau là-bas !), et quand on revient vers l’étang, je leur lance un « au revoir et merci pour tout à l’heure ! » accueilli par de nouveaux sourires et un « de rien ! »

Bref, Fiston vit sa vie, dans notre champ de vision, et j’évite dorénavant de me mêler de ses rencontres – dans la mesure du possible. Je suis présente pour assurer sa sécurité, en gros, et c’est tout.
J’avoue quand même avoir eu un peu de mal à le lâcher, sur ce coup-là. ^^ 3 ans et demi à jouer les interprètes, ça ne s’efface pas en 2 heures.
Mais Fiston a grandi, et le jeu en vaut la chandelle. Il a l’air tellement heureux et… libre 🙂

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Zo de Zariel « Le blog de MelyNaë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s