Maman, raconte-moi encore l’histoire de la tempête de neige de quand j’étais tout petit…

Par défaut

Le mot important dans le titre, c’est « encore ». ^^

Après 3 répétitions de l’histoire, interrompue sans cesse par des « pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? », je propose à Fiston de faire une reconstitution. Cris et sauts de joie, Fiston est d’accord, bien sûr !

Alors c’est parti.

Première chose, le décor : une couverture par terre, un grand papier dessus, et on commence à construire une route bordée par des champs. Fiston dessine la route au feutre, puis place à la pâte à modeler pour y mettre un peu de relief.

La route achevée, l’ingénieur des Ponts & Chaussées vérifie que ses petites voitures peuvent y rouler. Tout en boulottant un gâteau car « [son] corps est tout vide et il réclame à manger. »

L’histoire peut maintenant commencer.

Il y a 2 ans, tu avais 18 mois environ, il a beaucoup neigé pendant l’hiver…

De la neige ! Il nous faut de la neige ! Fiston, une idée ? « Du lait en poudre », répond Fiston, qui sait fort bien qu’il y a dans le garage une boîte de lait premier âge périmé à sa disposition pour ses envies créatrices.

Allons-y pour le lait en poudre, et on retrouve même la cuillère…

… cependant trop petite pour « faire neiger », donc on prend une passoire.

Attention, c’est parti : il neige !

C’est drôlement beau !

Les premiers jours, la neige ne nous a pas gênés, elle n’était pas trop épaisse et les voitures pouvaient passer en laissant des jolies traces…

Mais un soir que nous revenions de chez tes grands-parents, il s’est remis à neiger, tellement qu’on n’y voyait plus rien…

Nous roulions tout doucement pour ne pas déraper, il faisait nuit et la neige recouvrait la route, de plus en plus de neige. Et surtout, le vent soufflait, fort !

(Ici, un essai foireux avec un sèche-cheveux. Finalement nous avons soufflé nous-mêmes.)

Tellement fort qu’il a poussé la neige qui se trouvait sur les champs et au bord de la route, et qu’en arrivant à la petite route qui mène à la maison… eh bien il n’y avait plus de petite route ! Elle avait disparu !

Tout était blanc, on ne distinguait plus la route des champs, et il fallait traverser cette étendue immaculée pour arriver chez nous…
Nous avons tenté quand même de retrouver notre chemin, la voiture s’est engagée…

Mais au bout de quelques mètres à peine, nous avions quitté la route sans nous en apercevoir, et la voiture était bloquée…

… de la neige jusqu’au capot, et les roues patinant, impossible d’avancer ou de reculer.

(Ici, je me rends compte qu’on manque complètement de petits personnages à la maison)

Heureusement, un monsieur nous a aidés à dégager la voiture. Il ne faisait que ça depuis 2 heures, d’aider les gens qui tentaient de traverser et qui terminaient tous dans les champs.
Nous avons fait demi-tour et sommes repartis pour tenter une autre route : même scénario, sans le monsieur.
C’est par un 3e chemin, plus long mais protégé par des haies et des maisons, que nous avons enfin pu regagner nos pénates.

(on refera la reconstruction avec des haies une autre fois, pour montrer à Fiston que ça protège bel et bien du vent)

Nous sommes restés bloqués plusieurs jours à la maison. Et même quand un tracteur a dégagé la route au bout d’1 semaine, le passage était si étroit, et la neige de chaque côté était si haute, que nous n’osions pas nous y risquer.
Car si une voiture pouvait passer…

deux voitures ne pouvaient pas s’y croiser !

… comment ça se serait passé si on s’était trouvés nez à nez avec une autre voiture ? Il aurait fallu qu’une des deux recule, et recule encore, parce que dans la réalité, cette route fait plus d’1 km !

Il a donc fallu attendre encore plusieurs jours que le temps se radoucisse, que la neige fonde sur les bas-côtés de la route pour qu’il y ait assez de place pour deux voitures et pouvoir sortir de chez nous.

Fin de l’histoire, mais pas du jeu.
Et vous l’aurez remarqué sur les photos, Fiston portait un pantalon noir, évidemment. ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s