C’est pas grave, maman !

Par défaut

J’ai toute une collection de petits animaux en porcelaine, résine ou étain, collection remontant à quand j’étais gamine, et que mes parents m’avaient plus ou moins forcée à reprendre il y a quelques années. J’en suis maintenant ravie car Fiston les adore, ces petits animaux. Ils font également fureur auprès de ses petits copains et copines. De temps en temps, l’un d’entre eux tombe et se casse. Parfois on arrive à recoller, parfois non, mais les accidents restent rares.

Il y a 2 ou 3 mois, j’ai malencontreusement fait tomber la boîte. Cling !
Arg.
J’ouvre pour constater les dégâts. La plupart des animaux sont sains et saufs, mais il y en a une petite dizaine de cassés, parfois en 5 ou 6 morceaux. Je suis assez énervée après moi-même, à vrai dire, et Fiston n’est pas content non plus.

À genoux à côté de moi, il répète « J’en ai vraiment marre ! », sans crier, mais sur un ton qui montre bien qu’il en a gros sur la patate. « Cette fois, j’en ai vraiment marre ! J’en ai vraiment marre ! C’est pas rigolo ! »
Je suis bien d’accord et ça doit se voir, car Fiston se tourne vers moi : « Et toi, maman, tu n’es pas contente ? »
Non, pas contente du tout.
« Mais tu parles doucement quand même ? » me demande un Fiston toujours énervé mais intrigué. Il est vrai qu’en général, quand je ne suis pas contente, je l’exprime avec véhémence.
Oui, je n’ai pas envie de te faire peur ou de gêner papa en criant, je suis juste en colère après moi et contrariée que plein d’animaux soient cassés. Je suis désolée d’avoir fait tomber la boîte.
« Moi c’est pareil, j’en ai vraiment marre, mais je parle doucement aussi. »
Et il balance sur les animaux le vieux papier essuie-tout qui leur servait d’emballage. « J’en ai marre alors je lance des trucs, mais c’est tout doux alors ça les abîme pas, maman. Tu es d’accord ? »

Quelques minutes plus tard, me voyant armée du tube de colle et de plus en plus contrariée vu que je n’arrive pas à recoller certaines pattes (j’ai beau tenir les 2 morceaux ensemble pendant une éternité, ça ne tient pas), Fiston redemande :
« Tu n’es toujours pas contente, maman ? »
Non, mon chéri. Je n’arrive pas à recoller ce que je veux. Et toi, tu en as toujours marre ?
« Moi ça va, maintenant, je suis content. C’est pas grave, maman. »
Puis il va prendre un petit cheval en étain, intact, et vient me faire un bisou tout doux.
« Ce petit cheval, c’est moi qui l’ai acheté et il est pas cassé, il est très solide. Regarde, maman, je l’ai acheté pour toi, c’est un cadeau pour te consoler ! »

Publicités

"

  1. Oui, hein 🙂
    Aujourd’hui, dans la voiture, en voyant des châteaux d’eau pas trop crados, il m’a dit que c’était lui qui les avait repeints…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s