Végéboulettes à la libanaise

Par défaut

Végétalisation d’une recette trouvée dans un livret de cuisine libanaise. À l’origine, les boulettes sont faites à partir de viande d’agneau.

Cette variante n’a aucunement la prétention d’imiter le goût ou la texture de la viande, le but étant simplement de réaliser un plat dont l’esthétisme se rapproche de celui de l’original, rapide à faire, savoureux et plein de bonnes choses. En terme d’apports protéiques, vous avez des céréales et une légumineuse + du quinoa, autant dire que vous êtes blindés.

Ingrédients :

– 1 pot de yaourt de riz rouge
– 1 pot de yaourt de millet (optionnel)
– 1 pot de yaourt de quinoa rouge
– 1 pot de yaourt de lentilles corail
– 2 ou 3 oignons
– huile d’olive
– au moins 300g de tomates fraîches ou en boîte, selon la saison (quantité à déterminer selon la taille de votre casserole / faitout et vos envies, de toute façon ça sera bon, il n’est pas rare que je mette plutôt le double)
– farine pour agglutiner les boulettes
– épices à votre goût (piment, cumin…)
– qq pignons de pin
– 2 càs de concentré de tomate
– 1 verre d’eau
– sel, poivre

Préparation :

– Faire cuire le mélange millet – riz – quinoa – lentilles dans 2 fois son volume d’eau salée. Une fois cuit et éventuellement égoutté, ajouter les pignons de pin, les épices, et ce qu’il faut de farine (de blé, seigle, maïs, pois chiche, ce que vous voulez) pour façonner des boulettes. Les rouler dans la farine (ou de la chapelure, ou des graines de sésame, ou de la levure de bière…) avant de les faire dorer dans un peu d’huile.
– Éplucher et émincer les oignons, les faire revenir dans un peu d’huile.
– Ajouter les boulettes, les tomates coupées en 4, le concentré dilué dans le verre d’eau froide, et laisser mijoter. Saler et poivrer.

NB : La recette originale demande 30 minutes de cuisson, mais les boulettes sont à la viande. Dans cette version végétalienne, vu que les ingrédients des boulettes sont déjà cuits à part la farine, le mijotage dure moins longtemps. C’est sur les tomates qu’il faudra garder un oeil. Quand vous les trouvez assez cuites, c’est le moment de passer à table.
Cette recette est très bonne (peut-être même meilleure ?) réchauffée le lendemain, le surlendemain… Et s’il n’y a plus de boulettes, on peut en refaire, et s’il n’y a plus de tomates, on peut en rajouter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s