Le pourquoi du décret concernant la restauration scolaire

Par défaut

Suite au relais de la pétition dont je vous parlais récemment, en cherchant des infos pour répondre à certaines personnes, je suis tombée sur le pourquoi de ce décret : soutenir la politique agricole. Ce qui n’est pas très étonnant vu que c’est le ministre de l’agriculture qui s’est lancé dans cette « politique de l’alimentation » et que son job à lui, c’est de soutenir l’agriculture.
Pas grand-chose à voir avec un souci de la santé des enfants, rassurez-vous.

J’en veux pour preuvre le compte-rendu du débat à l’Assemblée nationale, première séance du 1er juillet 2010, consultable dans son intégralité ici, où, en réponse à Yves Cochet qui proposait un amendement à cette politique à des fins d’information sur les conséquences de la présence excessive de produits carnés dans l’alimentation, Bruno Le Maire justifiait ainsi son opposition (et admirez ce que j’ai mis en gras, ce serait à pleurer de rire si on ne pleurait pas déjà pour de vrai) :

[…]Deuxième remarque : nous sommes ici pour défendre les paysans et les pêcheurs français ; or il n’y a rien dont ils souffrent davantage que de la stigmatisation de leur activité et de leurs produits. […] Quand on leur explique que la consommation de viande est mauvaise pour la santé et l’environnement, ou que la consommation de poisson est mauvaise pour l’environnement, ils se sentent à juste titre stigmatisés, surtout quand ils veillent à la qualité de leurs produits.
[…] Troisième remarque : l’article repose sur le principe d’équilibre nutritionnel, lequel est le propre du patrimoine culinaire français. Mme Massat, on le verra, a d’ailleurs déposé un très bon amendement sur le sujet. Stigmatiser des produits tels que la viande et le poisson, c’est stigmatiser ce modèle d’équilibre nutritionnel.

En gros, on s’en fout que ce soit mauvais pour la santé de manger de la viande tous les jours, ou que ça pollue beaucoup plus que de manger des végétaux. Si on dit aux éleveurs que ce qu’ils font polluent, ils vont être tout tristes, alors on va pas leur dire ! Et même, tiens, une idée, on va faire passer des lois pour obliger les gens à manger ce qu’ils produisent, comme ça ils seront heureux.

Je vous conseille également la lecture de 2e séance du même jour, consultable également dans son intégralité ici, où Yves Cochet propose la journée hebdomadaire sans viande. Ses opposants qualifient son discours d’anti-constitutionnel et anti-liberté, dicté par des considérations sectaires (!), l’accusent de diaboliser la viande… et le plus risible à mes yeux, c’est un de ses opposants qui lui reproche de « faire du mal à son pays ».

Examinons à nouveau la réponse du ministre de l’agriculture :

Mme la présidente. Quel est l’avis du Gouvernement ?

M. Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture. Défavorable. Je n’ai pas grand-chose à ajouter à ce que vient de dire M. le rapporteur [Note de moi-même : M. le rapporteur étant l’opposant accusant Y. Cochet de faire du mal à son pays] et me contenterai de tenter de rappeler M. Cochet à la raison, en soulignant les amalgames qu’il fait avec son amendement.
D’abord, le végétarisme est un choix et non une obligation légale : vous ne pouvez imposer une pratique nutritionnelle à l’ensemble des jeunes Français. (« Très bien ! » sur les bancs du groupe UMP.)

Une journée sans viande par semaine, c’est imposer une pratique nutritionnelle à l’ensemble des jeunes Français, et ça, non, on peut pas, c’est pas légal, liberticide, anticonstitutionnel même.
Mais imposer tous les jours à ces mêmes jeunes Français des produits laitiers + de la viande, du poisson, des œufs ou du fromage, ça, on peut, puisque ça rend les éleveurs et les pêcheurs heureux…

LOL, comme disent les jeunes, Français ou pas.

Et maintenant, un petit appel : quelqu’un m’a parlé d’une vidéo des années 50 où le ministre (de l’agriculture, je suppose) de l’époque, voulant relancer le secteur laitier, annonce qu’il faut que les enfants soutiennent l’économie de leur pays en prenant l’habitude de consommer beaucoup de laitages, habitude qui leur restera à l’âge adulte.
Ça a pas trop mal marché, je dirais, non ?
J’aimerais beaucoup mettre la main sur cette vidéo ^^, alors si vous avez une info pouvant m’aider à la retrouver, je vous saurais gré de m’en faire part.
Merci d’avance 🙂

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Lait, mensonges et propagande (Thierry Souccar) « Le blog de MelyNaë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s