Okara

Par défaut

L’okara, c’est ce qui reste dans le filtre quand on fait un lait végétal. C’est bourré de bonnes choses, et donc à garder. Mais quand on fait du lait tous les 2 jours, on se retrouve assez vite envahi par des boîtes d’okara qui se dessèchent dans le frigo.

Je suis donc preneuse de vos meilleures recettes à base d’okara. 🙂
Pour le moment, j’en ai 3 principales :

Muffins okara-banane

Cette excellente recette vient tout droit de chez Absolutely Green. Je remplace simplement la mélasse, que je n’aime pas, par du sucre ou du sirop d’agave (mes muffins sont plus clairs que ceux d’Absolutely Green, du coup), et le rhum par du calva. On peut varier aussi les farines avec bonheur : personnellement, j’ai un faible pour celle de blé kamut.
Je congèle ensuite les muffins et les ressors au gré de mes envies.

Galettes à l’okara

Ingrédients :

  • 1/3 d’okara bien égoutté
  • 1/3 de farine de céréales (blé, riz…)
  • 1/3 de farine de pois chiche
  • lait végétal (n’hésitez pas à varier les plaisirs) et / ou eau (ou même bouillon de légumes, pourquoi pas ?) jusqu’à la consistance désirée
  • sel

Je ne vous détaille pas la préparation, ce sont des galettes réussies sans aucune difficulté.

Mon premier test a été fait avec de l’okara d’amandes-sésame, de la farine de blé et de pois chiche, du lait de riz + lait d’amandes-sésame. Avec 40g d’okara et 80g de farines, j’ai fait 5 crêpes de taille moyenne, légères, dorées… appréciées !

Deuxième test : okara quinoa (cru) – sésame – châtaigne (crue aussi), farine de blé, de pois chiche (1 grosse càs pour chaque), lait de quinoa-sésame-châtaigne et eau car plus assez de lait. Et un peu de son de blé pour plus de croustillant. Cela m’a donné 2 galettes bien dorées, assez épaisses, avec de l’air formant des grosses bulles à l’intérieur, un peu comme des naans.  Est-ce que c’est dû à l’okara, au son ou à autre chose, aucune idée.
Fiston en a mangé une nature et l’autre avec de la compote de mirabelle. Il n’en a pas laissé une miette (du coup je n’ai pas pu goûter, mais ça avait l’air bon ;)).

Tartinade okara-tomates séchées

Recette dérivée de celle-ci, trouvée par hasard alors que je cherchais une recette de boulette à l’okara (j’ai fait un test pifométrique une fois, complètement raté).

Ingrédients :

– 100g d’okara de soja
– une dizaine de tranches de tomates séchées, sans les égoutter
– 1 càs d’huile d’olive (du bocal de tomates tant qu’à faire)
– 1 gousse d’ail
– 20g de pignons de pin
– 1 càs de basilic séché
– 2 càs d’eau
– 1 càc de concentré de tomate
– 1 càc de paprika
– sel, poivre

Préparation :

Mettre tous les ingrédients dans le mixeur… et vous devinez quoi faire ensuite.
Placer au frigo avant de savourer (mais c’est très bon tout de suite, en fait).

Et vous, que faites-vous avec votre okara ? (demande-t-elle, pleine d’espoir.)

Publicités

"

  1. J’attendais qu’on ait un peu de matière pour t(en parler 😉
    Intéressant, ton lien, merci ! Je vais essayer la prochaine fois que je fais du lait d’amandes ou autre.
    On essaye de se faire une cueillette dans la semaine ? Je pensais aller peut-être à la ludothèque dimanche, mais vu les températures qu’ils prévoient, ça va être la fournaise à l’intérieur :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s