Vivant, pas vivant ?

Par défaut

L’autre jour, en faisant des recherches, je suis allée voir le programme officiel de la Maternelle. Dans ce que les enfants devraient savoir en fin de cycle, il y a la notion de vivant / non vivant.

Je me suis rappelé de cela tout à l’heure, quand on s’amusait à jeter des glands dans notre petite mare (qu’il faudra que je vous montre, on a amélioré notre cascade) avec Fiston. À un moment on a vu une limace, et comme elle ne bougeait pas, Fiston a dit : « elle est morte ? »

Du coup, tout en lançant nos glands, on a fait un jeu un peu comme « Pigeon vole », sauf qu’il s’agissait de, euh, « Limace vit » (pas terrible comme nom, il faudra en trouver un meilleur).

Alors, Fiston savait bien que les humains et les animaux, c’est vivant. D’ailleurs, après avoir passé en revue quelques personnes et nos chats, il m’a dit : « tout le monde est vivant », et quand j’ai parlé d’un autre animal, rebelote, en mode un peu agacé « mais j’ai dit que tout le monde est vivant, maman ! »
Style mais tu comprends rien, ma pauvre maman. 😛

(En tout cas je suis contente que les animaux soient dans le « tout le monde ».)

Les arbres ? Oui, c’est vivant, dit Fiston. Les cailloux ? Non. Les remorques ? Non. Les voitures ? Non. Les coccinelles ? Oui, tout le monde (ah, cette maman qui n’a pas de mémoire, quelle plaie :P). Les maisons ? Non.
Les glands ? Non. Ah. Je lui explique que si on plantait un gland et qu’on lui laissait qq dizaines d’années, il deviendrait un arbre aussi gros que le chêne qui nous balance ses glands sur la tête depuis tout à l’heure. Alors, vivant ou pas, un gland ? Oui.

Fiston a bien retenu le principe. Quelques questions plus tard, je lui demande si les mûres et les framboises sont vivantes : oui ! Les châtaignes et les graines de bouleau ? « Ben oui ! »

La mousse, c’est vivant ? « Oui, et c’est tout doux. » 🙂 L’herbe, ça pousse, donc c’est vivant aussi ? Oui.

Et là, question difficile : l’eau, c’est vivant ? « Oui », me répond Fiston. Après explication, il dit « non, mais ça bouge tout seul quand même ! » Bah oui, l’eau ça bouge, ça serpente, ça a l’air vivant, non ?

Et le vent ? « Oui, c’est vivant ! » dit Fiston, qui crie régulièrement « Non, vent ! Arrête ! » quand ce dernier lui met les cheveux dans les yeux.
Vivant, taquin, et ne sachant pas que les plaisanteries les plus courtes sont les moins longues, apparemment. Sacré vent.

Fin du jeu.
Quelques heures plus tard, je remarque que les ongles de Fiston sont un peu trop longs. Il va falloir les couper, lui dis-je. Pourquoi ? Parce qu’ils sont trop longs. Pourquoi ? Parce qu’ils ont poussé depuis la dernière fois. Pourquoi ? Parce que les ongles poussent tout le temps.
Réflexion de quelques secondes, puis un éclair dans les yeux.
« Alors c’est vivant, les ongles ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s