Laits végétaux

Par défaut

Quand j’étais végétarienne et désireuse de devenir végétalienne, l’une des choses qui me freinait était l’idée d’arrêter le lait de vache. J’adorais le lait de vache, cru et entier. Je faisais moi-même mes yaourts avec, et c’était quand même carrément bon, il faut bien le reconnaître.

Pour le remplacement dans les pâtisseries ou autres recettes, pas de souci avec les laits végétaux. Mais à boire…
J’avais testé des laits végétaux (industriels), mais je n’aimais pas ça. Lait d’épeautre, beurk. Lait quinoa-coco, mouais, mais sans plus. Lait de soja, immonde. Lait de riz, de la flotte pas propre.
Bref, c’était pas gagné.

Et puis il y a eu un concours de circonstances ; le fermier qui me fournissait le lait était en vacances pour 3 semaines, donc plus de lait ; je suis tombée sur des vidéos qui m’ont fait reprendre conscience du problème que posait le lait, d’un point de vue éthique, et sur d’autres sources abordant les problèmes de santé ; mais aussi sur l’info que dans le lait de vache il y a de la caso-morphine, qui rend accro – et s’il y a bien un truc que je déteste, c’est qu’une substance me rende dépendante – ; enfin, on a acheté un lait de riz de marque Carrefour bio, pour ne pas le nommer, que j’ai bien aimé. Vraiment bien aimé. Puis, le « sevrage » du lait de vache progressant, vraiment je l’ai adoré, ce lait de riz.

(En fait, quand on change de régime alimentaire, les goûts changent, car notre corps cherche à se procurer ailleurs ce dont il a besoin. Par exemple, c’est très curieux de découvrir que d’un seul coup, à 37 ans, en devenant végétalienne, je me suis mise à raffoler des amandes alors qu’avant je ne les aimais pas du tout.)

Revenons à notre lait de riz : j’ai essayé d’en faire. Immonde.

J’ai acheté une machine à faire des laits végétaux, la Soyabella, après avoir lu les billets de Absolutely Green sur le sujet (un ici, l’autre ), en me disant que j’allais pouvoir faire mon propre lait de riz aussi bon que celui de Carrefour. En fait, non. C’était toujours pas bon, avec la méthode à chaud. C’était de l’eau de cuisson de riz : en plus, moi qui fais parfois de la colle de riz, ça m’y faisait vraiment penser. Certes, la colle de riz est parfaitement comestible, puisque ce n’est que de l’eau et du riz, mais de là à en mettre dans mes céréales le matin ou à en boire…
Alors j’ai fait d’autres laits, et depuis je me régale. À part le lait de soja, que je fabrique uniquement pour faire du yaourt ou du tofu, je n’utilise que le broyage à froid pour les autres.

Lait d’avoine (à partir de flocons d’avoine). Lait de riz, à partir de flocons également, qui ne vaut pas celui de Carrefour mais qui est quand même bon. Lait d’amandes. Lait de noix de cajou. Lait de noix du brésil. Lait de sésame. Lait de châtaignes. Lait de quinoa.
Et des mélanges de tout ça au gré des envies.

Tous les 2 jours environ, je me fais mon litre de lait, qui va me servir pour les céréales de Fiston et les miennes, pour la cuisine, mais aussi à boire nature (ou avec un chouia de sel et de sirop d’érable selon les cas).

Et c’est vraiment chouette de pouvoir varier les plaisirs comme ça.

Hier, c’était un lait-fond-de-tiroir : des amandes, qq noix de cajou, des graines de sésame, du quinoa rouge et des flocons d’avoine. « Crémeux » à souhait. Et toujours blanc, malgré le quinoa rouge (je m’étais demandé si ça allait donner une teinte un peu rosée, mais non).

Ce matin, au petit-déjeuner, c’était un lait d’amandes-sésame, tout juste fait. Un délice.

« Je me régale », m’a annoncé Fiston en mangeant ses céréales.
Ça fait toujours plaisir. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s