Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 6/6

Par défaut

Pour lire ce qu’il s’est passé avant, c’est , , , et .

Au 15 avril 2011, la bonne nouvelle, c’est qu’on a le permis de construire, après quelques contretemps, comme par exemple un premier avis défavorable de l’Agence de la Santé car les documents présentés ne respectaient pas un certain nombre de contraintes liés à l’emplacement de la parcelle, à savoir dans un périmètre de protection rapprochée par rapport à un point de captage d’une source.
Ben on ne risquait pas de donner les infos qui vont bien puisque PERSONNE ne nous avait dit qu’on était dans ce périmètre. Ni l’agent immobilier (qui n’était pas au courant), ni le maire quand on était allé le voir (était-il au courant ? mystère)…
Bref, heureusement qu’on avait prévu du plein pied, heureusement qu’on n’avait pas prévu de puits canadien ou de géothermie, etc., car il aurait fallu tout refaire, c’était pas possible.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’on n’a toujours pas le terrain. La tutelle, qui a pris un nouveau notaire, appelons-le notaire n°3, est en train d’engager une bataille juridique avec notaire n°1 qui fait de la rétention de document tant qu’il n’a pas été payé pour le travail accompli pour la succession (c’est pas hyper bizarre non plus comme demande, remarquez). Notaires, Chambre des notaires, avocat, tout le monde campe sur ses positions en se fichant pas mal des acquéreurs (sauf l’agent immobilier qui se démène pour faire avancer les choses).

3 mois plus tard, après des batailles sans issue entre la tutelle et notaire n°1, on finit par payer nous-mêmes ledit notaire (oui oui ! On a réglé l’argent dû par la tutelle) afin de pouvoir récupérer le dossier, que l’agent immobilier a porté lui-même à notaire n°3. On est début juillet.

3 semaines plus tard, notre notaire (notaire n°2) n’ayant toujours pas trouvé ou pris le temps de contacter celui de la tutelle, on prend la décision de le lourder. Marre des notaires. Un notaire lourdé partout, la balle au centre.
La responsable de la tutelle est en vacances jusqu’au 8 août.
Fin juillet, j’arrive à joindre quelqu’un chez notaire n°3, qui est donc devenu le notaire commun (et qui vient de déménager, en prime), a priori ils ont redemandé des pièces à la mairie de notre future commune car elles étaient trop vieilles (haha, on se demande bien pourquoi), mais sinon tout est prêt. Je leur signale qu’il n’y a plus qu’eux comme notaires, et rappelle qu’on est très pressés (mais on ne peut pas signer avant le 8 août de toute façon). Je leur envoie un courrier leur confirmant qu’on a lourdé notaire n°2.

Sinon on a presque tous les devis pour la maison, et pour le moment le budget est respecté, yeah 🙂
Ça commence à sentir le concret de ce côté-là, on est dans les plans et les chiffres, mais je respirerai mieux quand on aura ce fichu terrain. Ça ne fait jamais que 21 mois qu’on a signé le compromis…

23 août : l’agent immobilier, de retour de vacances, me rappelle pour me dire qu’il a eu la personne en charge de notre dossier chez le notaire, elle-même de retour de vacances, et qu’elle doit lui donner des nouvelles d’ici la fin de la semaine. Il me conseille de l’appeler moi-même le vendredi, ce que je fais ; et là je me marre un peu, car les pièces d’urbanisme sont bien arrivées, même si la dame n’a pas encore eu le temps de vérifier que tout y était ; mais le truc rigolo, en fait, c’est que comme on a le permis de construire, c’était inutile. ^^
Elle n’était pas non plus au courant que le Barbu avait réglé les honoraires de notaire n°1  (ce qui avait rendu possible le transfert de dossier). o_O

Je lui envoie donc 3 jours plus tard un courrier avec copie du permis de construire, de nos cartes d’identité, et du reçu de notaire n°1, et je la rappelle quelques jours plus tard en espérant pouvoir enfin fixer une date pour la signature, 2 ans après notre offre pour le terrain… Là, on frôle la crise cardiaque : paraît-il que notaire n°1 réclame maintenant à la tutelle le double de la somme que nous avons réglée. Hein ? Comment ? Il n’a jamais été question de ça. J’appelle l’agent immobilier qui tombe également des nues mais suspecte une mauvaise compréhension d’un papelard (faut dire que ça commence à être un peu compliqué). Il appelle notaire n°1, il me rappelle, mais pas avant que j’aie fait partager ma hausse de tension à Naë (eh, on est dans le bain ensemble, non ? Ça vaut pour les pics de tension aussi :P). C’était bien une erreur. Ouf. Histoire d’être bien carré, notaire n°1 fait une attestation comme quoi de son côté tout va bien (grâce à nos sous) et qu’il ne demande plus rien à personne, et l’agent immobilier va la porter à notaire n°3. Bon. On est maintenant dans le premier tiers de septembre, c’est fou ce que les jours filent vite, non ?

Et à mon coup de fil suivant chez notaire n°3 on m’apprend que la tutelle leur a demandé de rédiger pour hier les actes de succession pour les faire valider par le juge. Quoi ??? C’était pas déjà fait ? Ça fait des mois que la tutelle nous dit que si… Bref, une bonne dizaine de jours pour rédiger les actes et les remettre à la tutelle, qui les a transmis au juge des tutelles, et on attend qu’il valide pour pouvoir fixer la date de signature. Paraît-il que ça va aller très vite, maintenant.

Mouais. On nous l’a déjà faite, celle-là. Y a 2 ans.

Voilà où on en est au 22 septembre 2011 en ce qui concerne le terrain pour lequel nous avons fait une offre en août 2009. ^^
Maintenant, ce sera les news en temps réel.

Sinon, il y a eu un changement important depuis l’épisode précédent. Suite à une rentrée d’argent imprévue, le Barbu et moi-même avons décidé de faire une offre pour l’autre partie du terrain, celle avec la petite maison déjà construite. On verra ce qu’on fera de la maison, ce ne sont pas les idées qui manquent, mais dans l’immédiat (façon de parler, vous l’aurez compris) cela nous permettra d’agrandir un peu notre terrain perso et surtout de bénéficier tous les 4 de quelques centaines de m2 supplémentaires. Potager, nous voilà ! et plus besoin non plus d’essayer de louer un bout du terrain adjacent pour nos poules, elles seront chez nous.
Et nous y gagnerons quelques arbres fruitiers adultes qui seront les bienvenus : pommiers, noisetiers, pruniers et poiriers au dernier recensement. 🙂

La suite, c’est là.

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 5/6 « Le blog de MelyNaë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s