Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 3/6

Par défaut

Ếpisodes précédents : 1 et 2

Épisode n°3 avec un petit flashback de qq mois :

Mi-août, architecte n°2 nous a donc envoyé un plan de masse pour le rdv avec la mairie. En fait il nous en a même envoyé 2, dont 1 basé sur un concept d’habitation à énergie 0 qu’il compte breveter et dont il ne peut rien nous dire pour le moment. Et en annexe figure le récap du programme avec le budget indicatif, qui rentre pile poil dans les clous. Fantastique, non ? ^^

Après qq échanges de mail dont l’envoi d’un contrat d’études préliminaires, on se revoit début septembre, chez Naë qui est prête à exploser accoucher (Loulou est né 4 jours plus tard).
Il nous présente un projet, et là, coup de foudre immédiat. Faut dire qu’il commence par une magnifique vue 3D, mais bon, le plan nous séduit aussi, y a un patio avec un bassin de récup d’eau de pluie, c’est vraiment beau. Tout en bois, bioclimatique comme on le voulait, chauffage par poêle de masse, etc.
Il ne peut toujours rien nous dire de son mystérieux concept, ça sera pour mi-octobre seulement, mais de toute façon, vu comment on a accroché à sa proposition, on s’en fiche un peu.
Pas de nouvelles de l’autre architecte, on dit donc à archi n°2 qu’on part avec lui. Signature du contrat d’études préliminaires et versement d’un accompte.
Échanges de mails, blabla, ajustements divers des plans, on le rencontre à nouveau début janvier. Tout va bien, y a encore des choses à voir mais ça avance. On rentre chez nous par une tempête de neige impressionnante, mais contents.
Qq jours plus tard, l’architecte m’envoie un mail pour me dire qu’il a mis son économiste sur le coup pour nous budgéter la chose, et qu’on peut compter sur lui pour que ça rentre dans le budget alloué.
De notre côté on attend toujours la réponse du juge.
Un mois plus tard, il prévoit de nous envoyer l’estimation dans la semaine, sans plus de précisions. Apparemment, tout roule.

(vous sentez venir le truc, hein ? 😀 Nous, non, à l’époque…)

Et donc, comme dit dans l’épisode 2, le 18 février, on a le oui du juge.
Je m’empresse d’envoyer un mail à archi n°2 pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Réponse le lendemain : super, je regrette d’autant plus la mauvaise nouvelle qui est partie par la poste hier, nous dépassons largement le budget mais des solutions existent toujours.

Euh… ??? LARGEMENT ???

Le lendemain, on reçoit le courrier, et effectivement… Euh…

Allez, dites un chiffre, budget dépassé de combien ?

20% ? 30 ? 40 ? 50 ???

Bande de petits joueurs !

63% !!!

Je ne vous dis pas l’état dans lequel on est. J’ai dû faire un sacré pic de tension en ouvrant la lettre, et j’ai été la montrer au Barbu qui dormait encore en lui disant : on change d’archi.

C’est le w-e, on est tous les 4 pendus au téléphone et au forum pour comprendre ce qui se passe et décider de ce qu’on fait. On renvoie déjà un mail courtois mais étonné à l’architecte en lui demandant des explications. Parce qu’en plus il nous réclame quand même le reliquat pour l’étude préliminaire. Et la marmotte… 😐

Je contacte le conseil de l’ordre des architectes, qui bondit aussi. et me conseille de ne pas régler le reste de l’étude mais d’organiser une réunion de conciliation à laquelle il ne viendra probablement pas étant donné les circonstances. Bref.
Pas de news d’archi n°2, je renvoie la demande d’explications.

Elles arrivent, les explications (hum), une semaine plus tard.
Aucune remise en question, aucune excuse. On l’a induit en erreur sur les prix au m2. Telles et telles choses n’étaient pas compris dans le prix, dès le départ (ben ça aurait été bien de nous le dire, vu que tout cela figurait sur le plan masse qui reprenait le programme en respectant le budget). C’était compliqué. Et ses obligations sont seulement de moyens, donc aboulez les sous. Ah, et les solutions, c’est en gros de ne construire qu’à moitié et de faire le reste nous-mêmes. Ou alors… tadaaaaa ! son concept-mystère, toujours pas breveté, dont il ne peut toujours rien nous dire.

On lui répond poliment qu’il est d’une rare mauvaise foi et qu’il peut aller se faire empapaouter. Et que ses obligations sont aussi de conseil, ce qui n’est pas équivalent au fait de nous induire sciemment en erreur. Du coup, en étudiant plus en profondeur son courrier pour lui répondre de façon argumentée, je me rends compte qu’il a enlevé de l’estimation une véranda qui figurait dès le début dans le plan – elle était même indispensable pour accéder à des toilettes au départ. Il a bien estimé son coût, mais ne l’a pas intégrée au total. Avec cette véranda, le dépassement se monte à 67%, plus des 2/3.
Et ses solutions ne tiennent pas debout. Il veut par exemple transformer le patio en cage d’escalier, super, mais c’est notre seul accès aux parties communes… Ça va être sympa, l’hiver, si chaque fois que les enfants veulent aller dans leur salle de jeux, ils doivent sortir par -15°C…
Quant au concept-mystère-0-énergie, on n’est pas trop tentés, curieusement.
Bref, on refuse de régler le reste de l’étude.

Il renvoie un mail boudeur et en reste là. Du moins le croit-on.
Car 3 jours plus tard, on reçoit une facture pour autre chose.
Cette fois-ci, on en a marre, on prend conseil auprès de l’avocat de la boîte de Druss, ce dernier envoie un courrier à archi n°2 et on n’en entendra plus jamais parler.

On est mi-mars 2010.

(À ce jour, on n’a toujours pas compris si c’était de l’incompétence doublée d’un refus de le reconnaître, ou si c’était une tentative d’arnaque, ou un mélange des deux… Toujours est-il qu’à ce jour, il n’a aucune réalisation à son actif, que des projets et des jolies vues 3D, et qu’en fait sa boîte a été mise en liquidation judiciaire il y a quelques mois.)

Bon, mais du coup, on a dû tout reprendre à zéro, et chercher un nouvel architecte…

On reprend les coordonnées de ceux qu’on avait trouvés à l’époque où on avait cherché pour la première fois, mais bon, on hésite. Et je resors du coin où je l’avais rangé le nom de l’architecte conseillé par la secrétaire de la mairie de notre future commune… Au moins, là, c’est quelqu’un du coin, qui a de l’expérience, et conseillé par une vraie personne avec qui le courant est bien passé. Je l’appelle, on se donne rdv devant le terrain, on lui explique à la fois notre projet et notre précédente déconvenue (les 67% le font pas mal sursauter aussi). Il est pas spécialisé archi écologique, mais il en fait quand même un peu et puis bon, on commence à pas trop mal s’y connaître, s’il nous propose des trucs pas glop, on rectifiera le tir… En tout cas, son chiffre d’affaires tel que rapporté par infogreffe est intéressant (on aimerait bien avoir le même, Naë et moi ^^), avec une jolie progression, ce qui est bon signe. Et comme le courant passe bien, même si on est maintenant un peu plus méfiants, forcément, allons-y.

On signe un nouveau contrat en avril, on oublie le premier projet, et c’est reparti… Ça fait maintenant 15 mois que l’idée est née, 8 mois qu’on s’est décidés pour le terrain, et on n’est pas beaucoup plus avancés qu’au premier jour.

Bon, mais tiens, puisqu’on en parle : le terrain, en attendant ? Est-ce qu’on en est propriétaires, maintenant ?
La réponse est non, sinon ça ne serait pas drôle.

Et pourquoi donc ?
Vous le saurez dans les prochains épisodes. 😛

Et le prochain, justement, c’est .

Publicités

"

  1. Pingback: Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 2/6 « Le blog de MelyNaë

  2. Pingback: Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 4/6 « Le blog de MelyNaë

  3. Pingback: Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 5/6 « Le blog de MelyNaë

  4. Pingback: Mini-habitat groupé – résumé des épisodes précédents 6/6 « Le blog de MelyNaë

  5. Pingback: Mini-habitat groupé – au jour le jour : le budget, mouais mouais mouais… « Le blog de MelyNaë

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s